> Les syndicats > SUD étudiants > Coordination nationale de Toulouse : le mouvement s’étend !

Communiqué de presse

Coordination nationale de Toulouse : le mouvement s’étend !

mardi 28 février 2006

L’ensemble des universités et lycées en lutte s’est donné
rendez-vous ce week-end à Toulouse pour continuer
l’élaboration d’une plateforme revendicative et décider
collectivement de perspectives nationales en vue de préparer
l’après 7 mars.


Paris le 26/02/2006

Cette assemblée générale, souveraine et légitime, des facs et lycées a décidé d’élargir la plateforme
revendicative en y intégrant des revendications sur :

- l’emploi (emploi stable pour tous et toutes , retrait des contrats précaires)
- l’enseignement (réengagement financier de l’Etat dans le service public universitaire, retrait de la loi Fillon,
reconnaissance des diplômes universitaires, retrait du pacte pour la recherche)
- L’arrêt du traitement répressif des mouvements sociaux, amnistie des lycéens qui ont participé au mouvement
contre la loi Fillon, des personnes poursuivies suite à la révolte des quartiers populaires en novembre 2005, des
étudiants et des lycéens qui ont participé au mouvement contre le CPE

La Fédération SUD Etudiant soutient l’ouverture de la plateforme revendicative et appelle les organisations de
précaires, chômeurs de salariés à rejoindre la construction d’une mobilisation nationale de l’ensemble de la
population.

Par cet appel, la Fédération SUD Etudiant a décidé de quitter le collectif national STOP CPE qui ne reconnaît
pas la coordination comme l’élément coordinateur et souverain du mouvement national contre le CPE/CNE.
Nous estimons que ce collectif est voué à disparaître dans les plus brefs délais puisqu’il ne correspond à aucune
réalité de la mobilisation actuelle sur les universités et les lycées.

Nous invitons par ailleurs l’ensemble des organisations syndicales et associatives à quitter ce collectif et à
construire la mobilisation à la base dans les lieux de vie, d’études et de travail. Nous appelons également à
rejoindre les perspectives adoptées lors de la coordination de ce week-end :

- le 28 février sera la prochaine date de mobilisation et de blocage
- le 2 mars sera une journée d’action, partout en France,
- le 7 mars appelle à une grève reconductible dans les facs et les lycées,
- le 9 mars sera une nouvelle journée nationale d’action.

La Fédération SUD Etudiant s’associe pleinement aux prochaines échéances de mobilisation décidées par la
coordination nationale de Toulouse. Elle convie ainsi l’ensemble des universités et des lycées, CFA et IUT à
envoyer des délégations le 4 mars à l’université de Jussieu (Paris) à la coordination nationale.

Porte-parole de la Fédération :
TAFER Kamel : 06 73 43 85 31
PIOLOT Aurélien : 06 73 66 62 38

www.sud-etudiant.org

Fédération des syndicats SUD Etudiant
25/27 rue des envierges 75020 Paris
Tel : 01 44 62 12 06 / Fax 01 44 62 12 34




mieux vu avec Firefox