> Les syndicats > SUD étudiants > CPE : Coordination Nationale : la mobilisation se renforce !!!

CPE : Coordination Nationale : la mobilisation se renforce !!!

jeudi 23 février 2006

À l’appel de l’université de Rennes 2, une trentaine d’universités mobilisées (en
présence de lycéen-nes de différentes villes) contre le CPE se sont réunie en
coordination nationale pour élaborer une plateforme revendicative et décider
collectivement des perspectives nationales de mobilisation.


Tout au long de la journée du samedi 18 février, les délégations des universités
mobilisées ont voté une plateforme revendicative :
- Abrogation de la loi pour l’égalité des chances comprenant le Contrat
Première Embauche,
- Abrogation du Contrat Nouvelle Embauche
- Augmentation des postes aux concours de l’Education Nationale par un
plan pluriannuel.

La Fédération SUD Etudiant soutient cette première coordination nationale et sa
plateforme de revendication comme étant la plus légitime dans la construction d’un
rapport de force nationale avec le gouvernement.

Les perspectives votées par l’ensemble des délégués sont les suivantes :
- Journée de grève nationale et de blocage dans les universités le 23
Février
- Journée de manifestation nationale le 28 Février
- Journée d’action nationale le 7 mars (dont le principe de l’action
commune sera décidé à la prochaine coordination nationale)

Toutefois, la Fédération SUD Etudiant déplore le comportement et les méthodes
employées par certaines délégations de mandaté-es. En effet, des problèmes
démocratiques de souveraineté de l’assemblée générale et de respect des mandats
locaux sont apparus à l’ensemble de la coordination. Des délégations entières ont
préféré suivre une politique d’organisation plutôt que de respecter le mandat de leur
assemblée générale locale.

Cependant, au sortir de cette coordination nationale, la mobilisation contre le CPE sur
les universités est renforcée par un appel commun à poursuivre la lutte.

La coordination nationale appelle à se réunir de nouveau le week-end du 25 Février
prochain à Toulouse. Le même jour et dans la même ville se tiendra la première
coordination lycéenne. Ces deux coordinations vont permettre d’avancer dans la
structuration d’un puissant mouvement contre le CPE et le CNE à l’image de la
mobilisation en 1994 contre le CIP. Ces deux coordinations appellent d’ailleurs les
jeunes, les précaires, chômeurs-euses, salarié-es et intermittent-es à les rejoindre pour
créer des liens forts entre jeunesse et salariés.

La Fédération SUD Etudiant réaffirme la nécessité pour les travailleur-euses en
formation (étudiant-e, lyçéen-ne, précaires, ...) de se structurer en coordination nationale afin de parvenir à une mobilisation la plus vaste possible et de s’insérer dans
un mouvement interprofessionnel. Elle s’associe pleinement aux prochaines échéances
de mobilisation décidée par la coordination nationale de Rennes2. Elle convie ainsi
l’ensemble des universités et des lycées, CFA et IUT à envoyer des délégations le 25
Février à Toulouse.





mieux vu avec Firefox