> Les luttes Solidaires > Contre le chômage, les précarités et les licenciements > Les TCL (SYTRAL) sous-traitent, Médialys maltraite

Aux TCL la contestation s’étend aux médiateurs

Les TCL (SYTRAL) sous-traitent, Médialys maltraite

jeudi 19 janvier 2017, par SUD éducation


Les médiateurs, connus comme les “amis” TCL, se mobilisent pour contester leurs conditions de travail au sein de l’association Medialys. En effet, les TCL sous traitent la gestion du flux à cette association qui s’affiche comme étant un organisme d’insertion sociale mais qui en réalité met en place des contrats aidés très précaires subventionés par l’Etat, avec des temps partiels subis, des bas salaires et des conditions de travail dégradantes.

Les salarié.es dénoncent notamment :

  • Une pénibilité importante du fait d’un travail en permanence debout, d’absence de pauses ou de temps de récupération.
  • Des relations souvent tendues avec les voyageurs dans le métro avec une série d’injures, de menaces et de propos insultants et méprisants. Les agressions verbales sont régulières et les risques d’agressions physiques sont souvent évoqués.
  • L’absence de formations qualifiantes.

Les salariés de plaignent des commentaires racistes, sexistes d’une partie de l’encadrement.

"Nous subissons en permanence le harcèlement, les pressions , le paternalisme, l’infantilisation et le chantage [par l’encadrement]. Le flicage, la surveillance que nous subissons au quotidien nous empêchent de travailler sereinement et de mener à bien nos missions".

L’écart entre les buts affichés par cette association -géré par plusieurs élu.es des collectivités territoriales- et la réalité est frappant.

Les salarié.es mobilisées depuis plusieurs mois, appellent un rassemblement et une grève le 23 janvier 2017 à 10h 5 rue SALA pour contester le licenciement d’une collègue « coupable » de s’être syndiqué et pour l’ouverture d’une négociation.





mieux vu avec Firefox