> Les luttes Solidaires > Convergence des luttes > Face au 49.3, le jour, la nuit, debout et en lutte !

Rassemblement le 12 Mai 12h00 place de la Comédie (Terreaux, à côté de l’opéra).

Face au 49.3, le jour, la nuit, debout et en lutte !

Communiqué de l’Union Syndicale Solidaires

mardi 10 mai 2016, par Solidaires rhone dp


Des millions de manifestant-es, de grévistes, de pétitionnaires, des occupations et des blocages, des nuits debout dans 200 villes en France, un projet de loi travail massivement rejeté dans la population. Et le gouvernement, après la Loi Macron, refait le coup du 49.3, comme avait voulu le faire Myriam El Khomri à
la présentation de la première version du texte.

Le texte est toujours inacceptable, s’il est adopté :
- il facilitera les licenciements,
- par la primauté de l’accord d’entreprise (inversion de la hiérarchie des normes), il enlèvera la protection
de la loi pour les salarié-es les plus exposé-es,
- il permettra de faire travailler plus en gagnant moins par la baisse du salaire horaire.
Le gouvernement a distribué quelques mesures qui ne changent rien à ce qui constitue le coeur du projet et qui aura des effets durables.
Des réformes du même type produisent aujourd’hui dans plusieurs pays européens des effets similaires : baisse des salaires, moins de salarié-es protégé-es par des conventions collectives…

Nous ne voulons pas de la loi travail et exigeons toujours le retrait de ce projet. Nous voulons un débat démocratique sur le travail comme tous ceux et celles qui en discutent depuis maintenant des semaines dans les entreprises, les services publics et sur les places.

Le 49.3 est un acte anti-démocratique qui fera une fois de plus le jeu des forces autoritaires et d’extrême droite dans notre pays. Plus que jamais, face à ce coup de force, organiser la riposte, en bloquant l’économie, par la grève, massive et reconductible, est une nécessité. Pour cela, le 17 mai peut être une date de convergence.

Dès aujourd’hui, nous appelons à rejoindre massivement les appels à manifester devant l’Assemblée nationale pour Paris et sur les places en France (nuit debout, pétition Loi travail, non merci !…) et les manifestations du jeudi 12 mai.

A Lyon, rassemblement à 12H00 place de la comédie (Terreaux, à côté de l’opéra).


Toutes et Tous en grève jusqu’au retrait du projet de loi travail

Pour une grève massive le 17 mai et sa reconduction le 18 mai

Afin de se donner un outil pour gagner, construire la grève reconductible est un enjeu fondamental. Elle doit se gagner en multipliant dans les entreprises et les services les appels communs, unitaires à la grève, aux débrayages et aux manifestations.
Cela veut dire aussi dans les espaces que constituent les Nuits debout discuter concrètement des convergences de luttes, pour que les échanges aient lieu aussi sur les lieux de travail, devant les entreprises.

La convergence, c’est aussi continuer à montrer à chacun et chacune les effets néfastes de la loi, comment elle va toucher les jeunes, comment elle va toucher les femmes aussi et surtout, victimes de licenciements parce que plus touchées par des politiques discriminatoires, et plus contraintes par les régimes horaires dérogatoires, comment la fonction publique elle aussi est concernée.

Nous avons quelques jours encore devant nous pour écrire un nouveau morceau de l’histoire du mouvement social. C’est à présent secteur par secteur, avec les lycéen-e-s, les étudiant-e-s, les précaires, les chômeurs et les chômeuses que nous devons décider de bloquer ce système qu’incarne la loi Travail par tous les moyens
possibles. Nous pouvons gagner !

Ainsi pour Solidaires il est temps de proposer une date et que le mouvement social s’en empare.

Construisons toutes et tous ensemble une grève massive, reconductible !

L’opposition à la loi travail est toujours largement majoritaire dans la population.
Le 17 mai doit être une date de convergence et d’unité, de grève et de manifestations massives. Le 18 mai doit être lui le point de départ d’un mouvement reconductible jusqu’au retrait de ce projet de loi.

Alors, dans la rue aujourd’hui, demain et après, debout et en lutte, le jour comme la nuit… jusqu’au retrait !





mieux vu avec Firefox