> Les luttes Solidaires > En direct des collectifs > FAUT-IL MOURIR POUR AVOIR DES PAPIERS ?

FAUT-IL MOURIR POUR AVOIR DES PAPIERS ?

Rassemblements de soutien SAMEDI 12 JANVIER A 14H00 DEVANT L’OPERA ET LUNDI 14 JANVIER A 17H30 DEVANT LE SIEGE DU PARTI SOCIALISTE 65, Cours de la Liberté, Lyon 3ème (Métro Guillotière).

vendredi 11 janvier 2013, par Solidaires rhone dp


FAUT-IL MOURIR POUR AVOIR DES PAPIERS ?

Lille : Régularisation pour tous les sans-papiers en grève de la faim

… depuis 72 jours !

Les sans-papiers n’en peuvent plus de vivre et travailler en France sans aucun droit. Depuis l’arrivée du nouveau gouvernement, ils n’ont encore pas vu arriver le changement qu’ils espéraient.

Le 2 novembre à Lille, après 5 ans d’une politique particulièrement fermée de la part de la Préfecture du Nord-Pas de Calais, près de 120 d’entre eux se sont mis en grève de la faim pour crier leur révolte et obtenir leur régularisation. Ils ont entamé leur action dans l’église réformée de Fives. Depuis le 22 décembre ils sont réunis sous une tente sur le parvis de l’église Saint-Maurice de Lille au milieu du froid et de la pluie. Après plus de deux mois à ne boire que de l’eau et du thé, leur état de santé s’est gravement détérioré. Beaucoup ont dû se soigner et recommencer à s’alimenter. Aujourd’hui ils sont une quarantaine à continuer la grève de la faim au mépris du danger de mort ou d’handicap à vie.

Le gouvernement leur répond par la répression et le mépris !

Le 4 décembre, la police les a expulsés de l’église de Fives. Ils ont ensuite été chassés des hôpitaux, dispersés dans toute la région, brinquebalés de foyers en centres d’hébergement. Ils ont tenté de s’installer dans l’église Saint-Maurice d’où ils ont aussi été chassés.

Le dimanche 30 décembre, malgré de nombreuses protestations, sans tenir aucun compte du danger qu’ils encourraient après 59 jours de grève de la faim, le ministre Manuel Valls a fait expulser pour l’exemple deux des grévistes vers l’Algérie. L’un d’entre eux y est hospitalisé depuis son arrivée.

Au lieu de mettre en route la régularisation pour tous, le Préfet du Nord a annoncé son intention de traiter les dossiers des grévistes au cas par cas selon les critères de la dernière circulaire parue le 28 novembre dernier, ce qui en laisserait plusieurs dizaines sur le carreau.

Une circulaire pour presque rien !

En effet la circulaire Valls pose des conditions impossibles à remplir pour l’immense majorité des sans-papiers, surtout pour les célibataires et ceux qui n’ont pas 5 ans de présence en France. Elle demande à celles et ceux qui travaillent de le justifier avec des fiches de payes qu’ils sont bien incapables de fournir pour la bonne raison que leurs employeurs les font travailler au noir, donc avec des salaires de misère distribués de la main à la main.

Les sans-papiers de Lille posent le problème général du sort que le nouveau gouvernement de gauche réserve aux quelques centaines de milliers de sans-papiers vivant en France au vu et au su de tous. Comme les sans-papiers de Lille, nous n’acceptons pas que ce sort se résume à mener la même vie de précarité, de surexploitation, de peur, de discrimination, que sous le gouvernement de Sarkozy.

REGULARISATION SANS CONDITION DE TOUS LES GREVISTES DE LA FAIM DE LILLE !

RETOUR DES 2 GREVISTES EXPULSES !

EGALITE DE TOUS LES DROITS ! DES PAPIERS POUR TOUS !

Rassemblement/Point d’information Samedi 12 janvier à 14h devant l’Opéra

RASSEMBLEMENT LUNDI 14 JANVIER A 17H30

DEVANT LE SIEGE DU PARTI SOCIALISTE

65, Cours de la Liberté. Lyon 3ème (Métro Guillotière)

Premiers signataires : Attac 69, Gauche Unitaire/ Front Gauche 69, JCML 69, LDH-Rhône, NPA, UJFP, Voie Prolétarienne Solidaires rhone…

— -

PDF - 150.5 ko
CLIC POUR LE PDF COMPLET
PDF - 53.4 ko
CLIC POUR LE COMMUNIQUE SOLIDAIRES EN PDF IMPRIMABLE





mieux vu avec Firefox