> Les syndicats > Sud Santé/Sociaux > 7 février Grève et Rassemblement devant la DIRECCTE Rhône-Alpes

7 février Grève et Rassemblement devant la DIRECCTE Rhône-Alpes

Au ministère du travail, on se tue au travail !

lundi 6 février 2012, par Solidaires rhone dp


Nous accu­sons !

Romain Lecoustre, Inspecteur du Travail, s’est sui­cidé à son domi­cile, le 18 jan­vier 2012. Au mois de juillet der­nier, notre col­lè­gue avait déjà attenté à ses jours.

Trop plein d’une charge de tra­vail aggra­vée par celle des inté­rims dont la hié­rar­chie a refusé de pren­dre la mesure. Trop plein de pres­sion crois­sante sur les chif­fres et d’une orga­ni­sa­tion du tra­vail, en déca­lage com­plet avec la demande des usa­gers. Trop plein de la hié­rar­chie qui fait de la déva­lo­ri­sa­tion et de la dés­ta­bi­li­sa­tion des agents un mode de rela­tion hié­rar­chi­que. Dès 2010, le méde­cin du tra­vail et à sa suite les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les avaient alerté sur la dété­rio­ra­tion des condi­tions de tra­vail dans le ser­vice en mis­sion­nant un expert.

A la suite à sa ten­ta­tive de sui­cide, tous les échelons hié­rar­chi­ques ont été aler­tés sur la dété­rio­ra­tion de ses condi­tions de tra­vail et nous avons dénoncé leur iner­tie à pren­dre des mesu­res afin de faire cesser cette situa­tion. L’ensem­ble des témoi­gna­ges recueillis et des éléments démon­trant le carac­tère pro­fes­sion­nel de la ten­ta­tive de sui­cide leur ont été trans­mis.

De la hié­rar­chie locale jusqu’au DAGEMO/DGT : l’admi­nis­tra­tion savait.
Nous accu­sons l’admi­nis­tra­tion : d’avoir laissé per­du­rer cette situa­tion sans agir, et donc de l’avoir aggra­vée, de main­te­nir une poli­ti­que du chif­fre et du résul­tat sans états d’âme dans tous les ser­vi­ces, et de contri­buer à la perte de sens au tra­vail.

Nous exi­geons !

Aujourd’hui, après notre colère et écœurement nous deman­dons jus­tice pour Romain. Nous deman­dons la reconnais­sance immé­diate de sa ten­ta­tive de sui­cide et de son sui­cide en acci­dents de ser­vice, et ce dès la réu­nion du CHSM extra­or­di­naire convo­qué le 7 février au cours duquel, nous réaf­fir­me­rons également cette demande pour Luc.

Ce sui­cide s’ajoute mal­heu­reu­se­ment à une liste qui com­mence à être longue dans notre minis­tère.

La mise en place de la RGPP, de la poli­ti­que tra­vail, de la per­for­mance indi­vi­duelle, de la réduc­tion d’effec­tifs, ont dété­rioré les condi­tions de tra­vail des agents. L’arri­vée immi­nente de la PFR (prime de fonc­tion et de résul­tats) ne va pas amé­lio­rer les choses, bien au contraire !

Aujourd’hui, nous ne pou­vons plus atten­dre qu’un autre col­lè­gue mette fin à ses jours. Il y a urgence à répon­dre aux reven­di­ca­tions !

- aban­don immé­diat de tous les objec­tifs chif­frés
- arrêt des sup­pres­sions d’emplois alors que la charge de tra­vail ne cesse d’aug­men­ter
- arrêt des sup­pres­sions de mis­sions (emplois, for­ma­tion pro­fes­sion­nelle), des mutua­li­sa­tions de fonc­tions avant leur exter­na­li­sa­tion
- retrait de la note sur la ligne hié­rar­chi­que
- stop à la déva­lo­ri­sa­tion et la des­ta­bi­li­sa­tion des agents comme mode de rela­tions hié­rar­chi­ques.

Nous appe­lons tous les agents de la région à cesser le tra­vail le mardi 7 février 2012 (date du CHSM extra­or­di­naire), et à par­ti­ci­per au ras­sem­ble­ment orga­nisé ce jour, à 10 H, devant la DIRECCTE RHONE-ALPES (Directions régio­na­les des entre­pri­ses, de la concur­rence, de la consom­ma­tion, du tra­vail et de l’emploi)

Une confé­rence de presse sera orga­ni­sée , à 14H, Salle des Congrès ( 1er étage) à la Bourse du Travail

Nous appe­lons les agents à se réunir loca­le­ment en assem­blée géné­rale dès cette semaine pour expri­mer col­lec­ti­ve­ment leur colère et pré­pa­rer la mobi­li­sa­tion du 7 février

TOUS ENSEMBLE POUR DIRE NOTRE EMOTION ET NOTRE COLERE LE 7 FEVRIER A 10 H DEVANT LA DIRECCTE.

APPEL DE L’INTERSYNDICALE NATIONALE

PDF - 55.8 ko
CLIC POUR LE PDF IMPRIMABE
JPEG - 213.4 ko




mieux vu avec Firefox