> Actualités > LA POSTE N’EST PAS A VENDRE !!! MANIFESTATION LE 22 NOVEMBRE PLACE A.PONCET (...)

LA POSTE N’EST PAS A VENDRE !!! MANIFESTATION LE 22 NOVEMBRE PLACE A.PONCET A 11H00

COMMUNIQUE DU COLLECTIF APPEL69LAPOSTE : POUR UN SERVICE PUBLIC POSTAL MODERNE ET RENOVE ! POSTIERS, USAGERS, ELUS,

vendredi 14 novembre 2008, par Solidaires rhone dp

PRIVATISATION : MOINS DE SERVICES
AUX USAGERS ET PLUS DE PROFITS
AUX ACTIONNAIRES !
Ouvrir le capital de la Poste au privé, c’est permettre aux actionnaires de faire des bénéfices sur le dos des usagers et des postiers. La recherche de la rentabilité maximum entraînerait l’augmentation du prix des services, la fermeture de bureaux jugés non rentables et la diminution du service rendu dans certains secteurs comme c’est le cas dans les pays
où la poste a été privatisée (Suède, Allemagne,...)

Le statut de La Poste a permis à la Banque Postale d’assurer sa stabilité
dans la tourmente financière actuelle. Nos dirigeants l’ont reconnu.


UN PREMIER RECUL DU GOUVERNEMENT…

Le gouvernement a annoncé récemment la suspension de l’ouverture du capital de la poste (1ère étape de sa privatisation)…. Ce recul est lié à l’ensemble des mobilisations qui grandissent depuis cet été : la forte journée de grève des postiers le 23 septembre à l’appel de 5 fédérations, de nombreuses initiatives (pétitions, rassemblements et manifestations, débats publics,...) impulsés par des postiers, leurs organisations syndicales, des associations et collectifs d’usagers, des partis politiques.

De plus comment faire passer l’idée de privatisation de la Poste auprès de la population au moment où le gouvernement donne 360 milliards d’euros aux banques pour les sortir d’une crise financière qu’elles ont nourrie..

…QUI NE DOIT PAS MASQUER L’OBJECTIF DE PRIVATISATION DE LA POSTE

En effet, les politiques menées ces dernières années mettent à mal le
service public. Cela se traduit par l’augmentation de tarifs pour les usagers
(frais de tenu de compte, colis, timbres, 10% en 4 ans, dont le maintien d’un
prix unique sur le territoire n’est plus garanti...)

A cela s’ajoute une « modernisation de la poste » qui consiste à ouvrir
des boutiques où l’on achète des porte clefs ou des gadgets, alors que
parallèlement, les suppressions d’emplois entraînent des fermetures partielles
voire totales de bureaux ainsi que la diminution du nombre de guichets. La
distribution du courrier est restructurée pour augmenter le nombre de
« clients » par facteur. Celui-ci n’a plus le temps nécessaire pour entretenir ce
lien social historique et indispensable dans les communes rurales, dans des
quartiers périphériques et dans les centre-villes.

Le livret A recueille et garantit aujourd’hui l’épargne des plus modestes et contribue au financement du logement social. Certains
envisagent déjà sa libéralisation dès janvier comme une opportunité pour détourner ces fonds vers des investissements plus juteux.

Les directives européennes validées par le traité de Lisbonne, qui fragilisent le service public n’imposent pas le changement de
statut de La Poste. Pourtant la privatisation des services publics demeure un objectif pour le gouvernement et la commission européenne.

PDF - 134 ko
Tract à télécharger
Le tract du collectif appel69laposte

Solidaires rhône participe au collectif départementale appel69laposte, le soutient et relaie ses initiatives !

AGISSONS ENSEMBLE POUR UN SERVICE PUBLIC MODERNE ET RENOVÉ

La lutte contre la privatisation de la Poste nous concerne tous. L’amélioration de ses services reste une
nécessité pour répondre aux besoins de la population. Une autre gestion associant usagers, élus et postiers y
contribuerait.
Nous usagers devons nous emparer de ce débat .
- En signant et en faisant signer les pétitions contre la privatisation de la poste.
- En continuant le débat avec les élus et la population et en exigeant une consultation nationale
- En soutenant l’action des postiers et en participant massivement à la manifestation de défense de la poste

le samedi 22 novembre à 11 heures de la Place Antonin PONCET (métro Bellecour) jusqu’à la préfecture.





mieux vu avec Firefox